Les véganes sont tous extrémistes ?

Hello !

Cela faisait longtemps que je n’avais pas parlé en profondeur de véganisme sur le blog. Si certains commencent déjà à lever les yeux au ciel, c’est probablement parce qu’ils ont déjà eu affaire aux « extrémistes du vegan », comme on les appelle. Et cela me désole… Un petit coup de gueule s’impose !

Alors que de plus en plus de gens commencent à s’intéresser au véganisme et à imaginer leurs vies sans aucun produit animal, d’autres prennent la voie de l’extrémisme et nuisent à notre belle cause.
On en parle très peu et pourtant j’ai l’impression que cette nouvelle tendance à la négativité pollue les mentalités et freine tout le monde…

→ Qu’est ce qu’un « extrémiste du vegan » ?

C’est quelqu’un qui pousse mémé dans les orties. Quelqu’un à qui le mode de vie végane ne suffit pas, ou simplement quelqu’un qui va trop loin lorsqu’il parle de véganisme. Parce que le véganisme, c’est BANNIR tout ce qui utilise l’animal de notre vie, c’est à dire refuser de consommer de la chair et des produits animaux, ne pas adhérer à l’exploitation de ceux-ci à travers le cirque ou les zoos, ou encore ne pas cautionner leurs meurtres et torture par le biais du cuir, de la laine ou de fourrure. Et tout ça est beau !
Un extrémiste ne se limite pas à cette philosophie : il n’est par définition jamais satisfait et n’encourage personne d’autre que sa petite personne à continuer. Il est, sans ironie, égoïste et belliqueux.
Un extrémiste cherche tout le temps les problèmes et en voit partout, il pense que la Terre entière est contre lui, que tout le monde lui veut du mal et se rit de lui. Il veut être reconnu comme vegan…et reconnu tout court, d’ailleurs. En somme, il pense pouvoir sauver le monde !

Message d'un vilain petit canard vegan
Message d’un vilain petit canard vegan

Il suffit d’aller sur les pages Facebook pour avoir des centaines d’exemples.
C’est un outil incroyablement pratique pour moi : je suis membre de 4 groupes qui rassemblent parfois plus de 15 000 végétariens, végétaliens, véganes et antispécistes. Les conversations y sont très actives et parfois explosives : sur 10 messages postés, on peut être sûrs que 9 seront spamés par les extrémistes qui vont trop loin, beaucoup trop loin et extrapolent toujours plus.

→ Quelles conséquences ?

Les jeunes végés qui témoignent leur l’intérêt pour la cause animale se font sans cesse refouler voire moquer du fait de leur manque de connaissances, quel que soit le sujet de leur demande. Au mieux, ils ont honte de faire part de leur changement de mode de vie à leurs proches, au pire ils abandonnent et n’auront aucune chance de faire machine arrière.
Parfois je ris et je laisse un message sur le groupe : je sais exactement qui va répondre quoi : il y a toujours un gang (ou plutôt « LE » gang) jamais content qui va détruire plutôt que de faire une critique constructive.
Par exemple, lorsque j’ai posté mon article Une journée dans mon assiette qui contenait des produits Picard vegan, j’ai eu droit à ce genre de réflexion : « Le problème avec les gyoza et autres dim sum de chez Picard : c’est un produit congelé […] fabriqué en Thaïlande ou au Vietnam, je vous laisse imaginer le bilan carbone de ces petites choses. » Alors certes, ce n’est pas le plus méchant des méchants, mais p*x@n, je suis végane, sois content un peu ! Evidemment que je pense au CO2, c’est même principalement pour cela que j’ai changé mon mode de vie. Mais pourquoi toujours voir le mal et ne jamais encourager les autres, qui pourraient être en phase de transition mais qui ont l’impression qu’ils n’arriveront jamais à changer, et encore moins à faire quelque chose de positif ?

Ce que les extrémistes oublient, c’est qu’un jour ils étaient à leur place ! Je doute qu’ils en seraient là aujourd’hui sans s’être fait aidés par d’autres personnes à l’attitude bienveillante et pédagogique : au moment d’une prise de conscience, on a besoin d’être aidé, informé et accompagné.
Alors non, je ne suis pas pour la zen attitude et j’ai aussi du mal à garder ma sympathie quand quelqu’un me raconte qu’il est pesco-végétarien ou qu’il s’en fout d’arrêter les œufs et le lait (pas tant que ça d’ailleurs). Mais le mépris et la colère sont la pire des réponses, il ne s’agit pas de condamner mais d’aider, d’expliquer et d’informer ! La notion d’altruisme est-elle si difficile à intégrer ?

Où sont les véganes pacifiques et censés ? Ce n’est pas parce qu’on agit et qu’on vit pour une cause qui nous est très chère que l’on peut se permettre de dénigrer ceux qui ne partagent pas notre avis. Il suffit de réfléchir… Si on a en face de nous un omnivore convaincu et qu’on le lynche, vous pensez qu’il va se faire une bonne image de la cause animale et se remettre en question quant à son mode de vie ?
Au contraire, en essayant de parlementer et d’argumenter, c’est là qu’il va s’ouvrir à la discussion et peut-être réfléchir et au moins réduire sa consommation d’animaux, voire la stopper.

Rien n’est excusable, et surtout pas une attitude extrême qui pense trop loin, va trop loin, et n’est jamais satisfaite de ce que les autres font en matière d’efforts en faveur de leur cause. C’est quand même un comble non ?
Tout ça est dangereux et ne fait que ridiculiser le véganisme : c’est donner les clés pour se faire moquer et caricaturer, comme c’est déjà le cas aujourd’hui.
Je n’ai donc aucune indulgence pour les extrémistes et leur demande d’arrêter de desservir notre engagement : faire passer cette transition pour un obstacle inatteignable me paraît inexcusable.

Caricature de Spion (bien drôle quand même) :p
Caricature de Spion (bien drôle quand même) :p

Alors si vous êtes intéressé par le véganisme, que vous soyez omnivore, végétarien, pescarien, ou peu m’importe, n’hésitez pas à m’envoyer un message ! J’espère sincèrement que vous n’avez jamais été freiné par un extrémiste, et si c’est le cas, donnez-vous une deuxième chance et éloignez-vous des mauvaises ondes (comme Facebook, au hasard : utilisez le à bon escient). Instagram est beaucoup plus cool pour les discussions en commentaires, j’y ai souvent des échanges très intéressants 🙂

Je vous embrasse !

21 Replies to “Les véganes sont tous extrémistes ?”

  1. Le véganisme est une lutte contre une oppression. Ce qui demande une déconstruction. Ce qui engendre des débats (ce que tu semble assimiler à des engueulades). C’est normal, c’est comme ça qu’on avance, qu’on décortique les problèmes, qu’on comprend et trouve des solutions.
    Les véganes qui veulent aller toujours plus loin, c’est mal ? C’est mal de vouloir être végane, et d’avoir un mode de vie éthique et respectueux des humains ? (Ne pas participer à la traite d’enfants, etc.) Il faudrait donc se réjouir à chaque fois qu’on rencontre un végane et lui faire de grands bravos et de grands merci ? On doit du coup s’arrêter de conseiller les gens pour pouvoir faire encore mieux ?
    Le véganisme, c’est un minimum. C’est génial d’arriver à le devenir, mais ça ne doit pas nous empêcher de pousser la lutte et la réflexion toujours plus loin. Je pense que les véganes que tu appelles extrémistes ne sont pas ceux qui ont un problème d’égo, comme tu semble le sous entendre.
    Je pense que le problème d’égo il est du côté de ceux qui se réfugient derrière l’excuse d’un interlocuteur soit disant extrémiste pour éviter de remettre son confort et son mode de vie en question.
    Et si finalement on arrêtait de basher les gens qui se cassent le cul pour essayer de mettre les choses à plat, penser à tous les détails pour améliorer les choses. Et si finalement on arrêtait de tourner en ridicule les gens qui veulent sauver le monde ? C’est quoi le problème avec le fait de vouloir participer à sauver le monde ? je veux aider à sauver le monde, je vois pas de meilleur but dans ma vie.

    Peut-être bien que si on arrêtait de taxer les véganes d’extrémistes et de sans cesse propager cette idée complètement arbitraire, LA il y aurait plus de gens qui voudraient devenir végane.

    1. Cette caricature de mon article résume bien tout le problème. Pourquoi vouloir sans cesse diviser au sein d’une même communauté ? Pourquoi répondre à quelque chose de bienveillant et de positif par de l’ironie mal placée ? A ton avis, pourquoi on a tant « d’ennemis » et de moqueries derrière le dos ? Parce qu’on donne une bonne image du mouvement, qu’on pousse les mentalités à évoluer, etc ? Non, parce qu’au contraire on utilise des images choc systématiquement, qu’on n’invite jamais à la discussion et qu’on blâme au lieu d’accompagner. Voilà pourquoi il n’y a pas « plus de gens qui voudraient devenir végane » comme tu dis !
      Alors non, je ne m’inclue pas dedans et je suis très fière de le dire. Je ne comprends pas pourquoi vous voulez régler la violence par la violence. On combat avec des idées et du calme. A part vous monter la tête entre vous (et crois moi c’est incroyable de le constater depuis mon blog), vous ne faites pas avancer les choses, vous les faites reculer et vous détournez les autres du véganisme.
      Là, j’ai l’air carrément extrémiste, non ? J’espère que tu vas comprendre 🙂 bonne soirée à toi, et merci pour ton commentaire !

  2. Taxer une partie des véganes d’extrémistes, je crois que ça divise plus que tout. Je n’ai rien caricaturé, j’ai tenté de déconstruire ton discours, mais déconstruction ne veut pas dire caricature, ni agression d’ailleurs. Tu n’as pas l’air extrémiste, juste plaintive. Mais c’est un avis tout à fait personnel et je ne dis pas ça pour te blesser, je suis juste fatiguée de voir des tas de gens se plaindre qu’on les pousse à faire mieux. Personnellement je n’utilise aucune violence, certains véganes ne sont pas pédagogues (ça reste des gens), mais ce n’est pas la majorité, et je ne vois pas de violence à l’endroit où tu en vois, informer n’est pas agresser.

  3. (dsl pour les accents, je suis sur un clavier qwerty)

    Je ne vois pas en quoi c’est mal d’etre vegane extremiste.. C’est tres bien de vivre totalement en accord avec ses principes, dans la coherence !!
    Il m’arrive d’acheter le meme style de plat que du picard vegane, et si on me fait une remarque qui a du sens, genre le carbone et les travailleurs-euses/enfants exploite-es, ca me fait reflechir et effectivement, je me rends compte qu’acheter du Picard vegane, meme si c’est avec la meilleure intention, c’est pas tout a fait en accord avec mes convictions..

    Autre chose, concernant les images « choc » : on n’est pas tous pareil-les, certain-es (par exemple mon copain) deviennent veganes grace aux images choc, d’autres (comme moi) grace a des discussions.

    Et si on a une mauvaise image, c’est principalement a cause des gens comme toi qui donnent une connotation negative au mot « extremiste ».

    Pour le reste, je suis tout a fait d’accord avec MO.

    PS : N’oublions pas qui sont les oppresse-es et les oppresseur-euses.

  4. Bonjour! J’aime beaucoup ton blog, il me sensibilise à pas mal de choses. Mais là, il y a quelque chose qui m’a fait tiquer : pourquoi as-tu du mal à « garder ta sympathie » quand quelqu’un te dit être pesco-végétarien? C’est déjà bien d’avoir arrêté la viande, non? Comme tu le disais avec justesse, chacun son parcours!

    1. Hello et merci pour ton commentaire ! Je suis totalement d’accord avec toi, je compte d’ailleurs écrire un article sur le fait d’être végane à 100% 🙂 Chaque parcours a son histoire et sa façon d’avancer !

  5. Coucou ! Merci pour ton bel article ! En effet j’ai rencontré toutes sortes de Vegan et les groupes facebook c’est le piiiiiire ! Déjà ça te décourage direct de te faire agresser.. j’ai quitté tous les groupes, beurk !
    Bisous 🙂

    1. Mille mercis Emeline ! J’ai été bannie de deux d’entre eux hier soir, et franchement c’est un soulagement… Certains sont vraiment tarés ahah ! Bisous 🙂

  6. Moi je suis devenue Vegan du jour au lendemain je suis d’accord avec ce que tu as dis mais je trouve que devenir Vegan est pas supposer prendre 1 ans ou même 2 ans quand tu te concentre sur les animaux à la place de toi c’est plus facile ou être végétarien aide et c’est bien mais on continue tout de même à les oppressés avec ce mode de vie mais avant tout il faut les aider pas les nuire…

    1. Je suis en partie d’accord avec toi… C’est vrai qu’être végétarien, c’est plutôt « inutile » puisque l’industrie du lait ou des œufs reste des plus terribles en matière de souffrance animale :/ Il faut vraiment aller voir jusqu’au bout !

  7. Salut Tiphaine, un grand MERCI pour cet article, je suis vegan et c’est aussi mon coup de gueule contre les gueulards ( ironie du sort ),non mais sérieusement, je pense que parmis les vegan ou quasi-vegans, il y a enormement de gens frustrés d’avoir été conditionnés depuis leur enfance. Du coup, une sorte de révolte en eux sort de cette façon, MAIS ça n’excuse pas leur attitude agressive, maladroite, … pour ne pas dire tout simplement… stupide ?
    Les vrais leaders d’opinions sont les gens comme toi, tu fais un blog, tu exposes également ce problème récurrent qui nuit clairement à notre cause ( CLAP CLAP !! ), bref tu es constructive.
    Et si cet article peut faire prendre conscience à certains que ce n’est pas en se montrant psychopathe sur les réseaux sociaux et en voulant écraser l’Autre qu’on arrive à les faire changer de regard sur le monde,
    au contraire, ils encouragent les gens à lutter *contre* la cause animale en consommant 3 fois plus de cadavres brûlés de boeufs ( je refuse le mot viande haha )
    Encore merci, je vais partager ton article !

    1. lesjoliestulipes dit : Répondre

      Un énorme merci à toi pour cet avis qui me va droit au cœur ! C’est grâce à ce genre de commentaire que j’ai envie de continuer à parler de ce qui me touche 🙂 Et ce qui me fait encore plus plaisir, c’est de constater qu’on est vraiment beaucoup à penser tout ce que j’ai dit ! Il faudrait qu’on ose tous le dire pour faire plus de poids 🙂 Je t’embrasse vraiment et espère te revoir sur le blog!! <3

  8. Oui, vous avez tous raison, le but, ce n’est pas de sauver et libérer des animaux qui sont en train de souffrir atrocement, le but, c’est de cracher sur les abolitionnistes, qui sont les seuls à vouloir un changement immédiat. CES ANIMAUX SONT BIEN RÉELS, ILS SONT EN TRAIN DE SOUFFRIR DE FOLIE ET DE DÉSESPOIR DANS CES CAGES, ET VOUS LE NIEZ CONSTAMMENT !!! Mais comme tu l’as dit toi-même : « Evidemment que je pense au CO2, c’est même principalement pour cela que j’ai changé mon mode de vie. »… ouais ben wow, vive la logique, et le pire est que j’arrive à retracer le fil de ta pensée… ces animaux en cage est un fait tellement triste que vous finissez par passer complètement à côté, vous savez au très fond de vous qu’ils sont là, tout autour de vous en train d’agoniser, mais vous vous focalisez sur des choses moins importantes, comme la pollution, leur transport dans les camions, ou leur mise à mort (qui est pourtant un réel soulagement après cette vie de misère coincés dans une cage..), alors qu’en vrai ce sont des mensonges, à la base vous n’êtes devenus « vegans » que parce que vous avez été attristé de la façon dont sont traités ces animaux.
    Et votre cerveau refuse de l’admettre : oui, ces animaux existent bel et bien, et sont torturés/castrés à vif/mutilés/kidnappés/violés dans toutes les fermes autour de vous, et votre cerveau ne supporterait pas de l’admettre. Vous vous sentez tellement impuissants que vous avez fini par collaborer, et vous seriez capables de nous dénoncer dès qu’une chasse aux abolitionnistes débutera. Oui c’est déjà bien d’être « vegan », mais votre but est clairement égoïste, vous voulez juste ne pas vous sentir coupables de ces tortures, mais ça n’a pas de sens si en même temps vous dites à vos proches que vous respectez leurs choix, sans jamais leur parler de ces animaux coincés dans une cage, car le but est d’arrêter ces souffrances, pas uniquement de se sentir bien avec soi-même…

    Vous êtes tellement certains que vous aurez plus d’influence que les connards d’abolitionnistes, tandis qu’en réalité de votre côté vous APPROUVEZ la torture que vos proches sont en train de causer. Oui oui oui, ces animaux sont bel et bien réels, dans les fermes à 2km de chez vous, et ils ne disparaissent pas à la fin de cette phrase…
    Vous êtes des ânes apeurés, voilà tout, et d’une méchanceté incroyable. On ne vous entend jamais dire que les fermiers sont idiots, par contre les abolitionnistes, pas de problème ! Vous leur crachez dessus sans aucune retenue, eux qui ne font pourtant de mal à PERSONNE ! Vous êtes aussi méchants que ces fermiers, et vous préférez la compagnie d’un tortionnaire à celle des autres vegans, vous êtes juste d’une débilité folle.
    Vous ne voulez PAS le changement, vous ne cherchez pas à encourager les autres à devenir végés, vous ne pensez JAMAIS aux salles de tortures que sont les fermes juste à côté de chez vous, vous voulez juste être bien vus par les autres pour vivre paisiblement « comme avant »… C’est un comportement intemporel, l’esclavage a duré plus de 10 000 ans, avec plein de personnes comme vous qui disaient être contre, mais qui crachaient sur les connards de moralisateurs abolitionnistes, et qui souriaient aux esclavagistes en achetant même les produits de cet esclavage…
    Et le comble vraiment, c’est de rejeter la faute sur nous, de prétendre que c’est de notre faute si les gens ne deviennent pas végés… c’est tellement absurde et puéril, c’est le dernier mensonge possible pour rejeter la réalité, et le fait que nous devrions libérer ces animaux sur le champ si nous étions vraiment concernés par leur souffrance… et finalement vous vous rangez du côté des tortionnaires/du plus grand nombre, en bons petits « collabos », simple comportement simiesque normal… Il est impossible de raisonner avec vous, j’ai d’ailleurs utilisé trop de raisonnements logiques pour vous, vous allez une fois de plus vous fier uniquement à votre colère de primate et nier systématiquement la réalité.

    Note que je ne sais pas ce que les autres « zextrémystes » ont dit sur vos pages facebook, mais moi, j’ai été rejeté de partout par les gens comme vous justement, pourtant je ne fais que répéter l’unique réalité : les animaux sont en train d’agoniser dans des cages puantes en se faisant mutiler, violer, et kidnapper, c’est INTOLÉRABLE !!!
    N’êtes-vous pas d’accord ??
    Quand quelqu’un dit que ce n’est pas grave, et qu’en torturer une fois de temps en temps n’est pas grave, ça finit vite par me foutre les nerfs ! Bien sûr qu’il faut se mettre en colère contre ces tortures ! Comme il faut se mettre en colère pour toutes les autres souffrances/injustices ! Ce n’est pas en souriant à un coupable que tu vas lui faire ressentir sa culpabilité et le faire changer !
    L’exemple que tu donnes sur ces extrémiste est on ne peut plus illogique : tu nous fais croire qu’ils se focalisent sur le CO2 !! Bien sûr que non, en vrai tu as juste oublié que la plupart de leurs arguments sont implacables puisqu’ils parlent de SOUFFRANCES, et tu as justement pris un argument que les « non-vegans » utilisent pour dire « ça sert à rien au final », et tu ne t’en es même pas rendue compte…
    Je ne me suis jamais moqué non plus d’un manque de connaissances, au contraire j’en écris toujours trop, j’explique toujours plus, tellement qu’on ne me répond quasiment jamais…

    Le fait est qu’on ne devrait pas se battre, mais c’est VOUS qui nous rejetez, c’est vous qui nous écartez, regardez-vous nous insulter sans aucune retenue… comportement de collabos, de lâches, vous rejetez les marginaux, alors que nous devrions faire alliance contre ces tortures.
    Toutes tes pensées sont idiotes ma cocotte, chaque phrase est un simple « ras-le-bol » enfantin sans aucun raisonnement. Je te signale que tu as été plus méchante envers ceux qui veulent le bien qu’envers ceux qui font souffrir ! En somme, tu préfères largement la compagnie d’un fermier tortionnaire « sympathique » que celle d’un 100% gentil qui pleure et qui se met en colère contre ces tortures… Pas vrai ? Tu es trop idiote pour comprendre que nous sommes tristes tous les jours à cause de ça, nous les méchants connards d’extrémistes moralisateurs… Sais-tu ce que c’est de pleurer par altruisme, de pleurer pour un prisonnier, de pleurer pour les fillettes excisées, de pleurer pour les millions d’esclaves et les milliards de personnes malheureuses ? Bien sûr que non : toi tu arrives à te mentir et à sourire juste à côté d’animaux coincés dans une cage puante… mais nous, les personnes gentilles et morales, nous n’y arrivons pas ! ON EN PLEURE TOUS LES JOURS, NOUS, ALORS AIDEZ-NOUS AU LIEU DE NOUS INSULTER, LE BUT EST DE CESSER CES SOUFFRANCES INUTILES, CES CAGES ET CES MUTILATIONS INHUMAINES !
    Bien sûr qu’il faut insister auprès de nos proches pour faire cesser ces souffrances, car ils ne changeront JAMAIS leurs habitudes si on insiste pas. Si vous êtes réellement attristés par la vie des animaux de fermes, si vous en avez pleuré, eh bien dites-le leur, montrez-leur, demandez-leur d’arrêter d’en consommer au moins pour vous, en remplaçant par des steaks végétaux, ou à la limite de la viande à 100 euros du kilos d’animaux qui ont eu une vie un minimum décente (ce sera déjà « très bien »), et en attendant la SUPERMEAT qui devrait bientôt arriver. Et s’ils préfèrent continuer d’en manger plutôt que de respecter votre sensibilité, eh bien vous aurez une belle démonstration de leur mentalité et de leur amour pour vous. Mais j’ose espérer qu’ils choisiront la compassion…

    MERCI D’AVANCE DE RELIRE AU MOINS UNE FOIS, PHRASE PAR PHRASE, ET DE NE PAS RÉPONDRE AVEC COLÈRE ! Je vous connais, vous les enfants qui se racontent des mensonges… Nous sommes censés vouloir les libérer au plus vite de ces cages, c’est la seule raison logique pour laquelle on devient vegan, ne l’oubliez pas…

    Oh j’ose espérer ne pas être censuré, car j’ai passé plus d’une heure sur ce commentaire, merci de respecter l’effort. Et je le fais pour construire un monde agréable sans souffrances, pas pour vous faire chier !!! Juste pour le fait de vouloir sauver ces animaux, on mérite de l’amitié et du soutien, pas de nous faire traiter d’idiots sur tous les blogs et profils facebook… mais je parle trop… trop complexe, trop efficace… encore des efforts pour rien j’imagine… Ne nous crachez pas dessus bordel, nous sommes les seuls à être efficaces, c’est en disant « les truies et les vaches sont violées et leurs enfants kidnappés et castrés à vifs » qu’on change les mentalités, vos proches ne vous suivront jamais sans raison, juste parce que vous leur dites qu’il est possible de vivre en mangeant vegan… et le but est d’être toujours plus nombreux à exiger l’arrête de ces tortures, ce n’est pas en rejetant ceux qui l’exigent que le monde évoluera, soutenez-nous ou au moins ne nous dénigrez pas, vous insultez et rejetez les mauvaises personnes dans l’histoire (enfin les bonnes, mais pas celles qu’il faut critiquer).

  9. Regardez-moi ça, bien sûr qu’elle allait censurer mon message, puisqu’elle n’a AUCUN RESPECT, NI POUR LES AUTRES ANIMAUX NI POUR LES GENS !!! Sale petite égoïste lâche et collaboratrice, va faire la belle près des mangeurs de viande en leur montrant ton « respect pour leurs choix », pendant que les animaux sont torturés pour leurs choix ! TU NE VAUX PAS MIEUX QU’EUX, TU ES DIRECTEMENT RESPONSABLE DE LEUR CONTINUATION EN LES ENCOURAGEANT A CONTINUER, TU ES DONC DIRECTEMENT RESPONSABLE DE LA SOUFFRANCE DE CES ANIMAUX, ARRÊTE DE TE MENTIR !!!

    1. lesjoliestulipes dit : Répondre

      Les vegan sont des gens vraiment sympas, on ne dirait pas mais je vous assure.
      J’ai répondu un énorme pavé par mail à cette personne.

  10. Bonjour,
    Héhé, comment bien introduire mon commentaire sans finir au buché..
    Je cherchais sur mon bon vieux Google des exemples pour montrer à un collègue que le monde des vegans n’était qu’un refuge de frustrés extrémistes et de « folles à chats » en manque de reconnaissance sociale, mais que dans le lot, il y avait des modérés respectables.
    J’ai trouvé ton argumentaire positif, me donnant presque envie de débattre avec un végan.
    Pour ma part, je ne sais dans quelle case je devrais être rangé, mais je mange de tout (donc des animaux) mais de façon raisonnée en privilégiant le circuit court et ma bonne conscience (donc en bannissant la souffrance), limite, je pourrais peut être correspondre à un survivaliste dans l’esprit (si tant est qu’il ne soit lui même taxé d’extrémiste 🙂 ).
    Mais bon voila, au premier commentaire ci dessus, toute ta bonne volonté est détruite et les Daesh de la PA te tombent dessus, décrédibilisant au passage votre mouvement qui ne s’imposera jamais au grand public qui ne verra jamais chez vous qu’une bande de gueulards à des années lumières des problèmes quotidiens…
    Bref, bon courage à toi pour survivre dans ce milieu sans te refermer sur toi même.
    Pour ma part, j’ai appris qu’il faut être « positivement égoïste », j’ai gravité dans la PA, j’en ai vu les travers, donc maintenant, je m’occupe de MES animaux, je m’occupe de Ma terre, et je milite pour un nouvel extrémisme, l’extinction des cons… enfin de la race humaine dans son intégralité en fait, puisque nous serons toujours le con d’un autre et que franchement, n’ayant aucun prédateur sérieux, nous n’apportons rien à l’équilibre de la nature.
    Au plaisir 🙂

    1. Tu n’as à te ranger dans aucune case, rassure toi ! Le plus important étant de consommer de manière raisonnée en ayant conscience des choses 🙂 Finalement, contrairement aux sectaires qui m’ont agressée, tu es peut-être de loin le mieux dans tes baskets ! Merci à toi pour ton commentaire, et à très bientôt ! 🙂

  11. Bonjour, merci pour ton billet très intéressant et rassurant. Je ne suis pas végétarienne ni vegan mais j’essaie de consommer plus responsable. Je me permet de t’envoyer un message car l’avis que j’ai fais des vegan est très fluctuant… Je les ai longtemps admiré pour leur conviction mais aussi pour leur courage d’assumer un tel choix et puis….. J’ai écrit un petit article sur les céréales complètes (où j’expliquais la différence entre protéine animale et végétale), depuis je suis harcelée par des vegan, je suis étonnée de la violence des propos, ne les connaissant ni d’eve ni d’adam, ils me jugent sur 5 lignes sans penser que c’est un condensé de 40 minutes d’entretien…. Alors extrémistes ou pas, je reste sur un sentiment amer qui me montre quand même qu’une frange de vegan sont blessants, obtus, et j’irai même plus loin, ne me donne pas du tout envie d’appartenir à cette population .
    En tout cas, merci à vous pour cette ouverture d’esprit.

    1. Coucou Fradette et merci pour ton message ! Désolée pour toi, je comprends à 1000% et je suis aussi souvent embêtée par des vegans en furie que je suis obligée de bloquer…après il y a des cons partout :/ gros bisous !

  12. bravo pour ton blog et pour ton article. Je suis végan et je suis sorti d’un gp fb de discussion végé et avec des gens sympa et aussi ces fameux extrémistes. La seule envie que j’ai eu c’est de remanger des œufs, ceux de ma maman qui soigne ses poules avec amour. Avec beaucoup d’AMOUR ! mot que les véganes extrémistes ,complétement torchés du ciboulot, ne connaissent absolument pas. Ce prétendant supérieur aux autres personnes sous tel ou tel prétexte (parce qu’ils en ont toujours un) vous donne envie, par leur discussion stérile et agressive, de faire l’inverse de ce qu’ils prônent. A cause d’eux j’ai honte d’être végan et j’ai décidé que dorénavant je ne me classerai plus dans cette « catégorie » qui ressemble plus à une secte qu’à un mouvement de paix.
    Perso je laisse tomber avec eux, leur problème n’est pas d’ordre éthique mais relève plutôt de la psychiatrie.

    1. Merci pour ton commentaire 😀 tu m’as fait rire ! Effectivement à partir du moment où ils disent « non mais renseigne toi, moi je sais ce qu’il se passe derrière toutes les publicités des industriels hein » bah tu peux rien dire ahah ! Gros bisous 🙂

Laisser un commentaire