Fatima : un film frappant d’amour et d’espoir (César du meilleur film 2016)

Je n’avais toujours pas vu le Meilleur film du Festival de Cannes : Fatima, réalisé par Philippe Faucon et sorti l’année dernière.

fatima_critique_film_cannes_les_jolies_tulipes_festival

Le film raconte l’histoire de Fatima (Soria Zeroual), une femme de 44 ans qui habite dans la banlieue de Lyon avec ses deux filles Souad (Kenza Noah Aïche) et Nesrine (Zita Hanrot, César de la révélation féminine en 2016). Pour payer leurs études, elle est obligée de faire des ménages en horaires décalés. Elle ne parle pas le français et prend des cours pour s’en sortir (lors des rendez-vous parents/élève par exemple). Fatima est fatiguée mais montre toujours son envie de se surpasser. C’est seulement quand elle tombe dans les escaliers qu’elle s’arrête de travailler, et qu’elle commence alors à écrire tout ce qui lui passe par la tête, sur papier.

zita_hanrot_fatima_critique_film_cannes_les_jolies_tulipes

C’est un film que je recommanderais à tout le monde ! Philippe Faucon a voulu une actrice non-professionnelle et c’est un très bon choix puisqu’il donne une certaine innocence au personnage qui est d’une douceur et d’une gentillesse extrême. Même quand sa fille Souad la dénigre, elle garde son calme et parle toujours posément.
Fatima est un message d’espoir : elle se montre toujours courageuse alors qu’elle n’a presque rien. Cependant, ce n’est pas un film qui nous fait nous apitoyer sur son sort, on ne ressent pas de sentiment semblable. Au contraire, le film nous fait sourire et rend seulement compte de la réalité sociale.
Le long-métrage est très bien filmé, presque comme un documentaire qui nous invite en immersion chez Fatima ou encore dans l’appartement que Nesrine partage avec une amie.

fatima_critique_film_cannes_les_jolies_tulipes

Ce que j’ai aimé, c’est qu’il n’y a pas forcément de schéma : on suit juste Fatima dans son quotidien, sa vie de mère, ses cours du soir pour apprendre le français, son boulot de femme de ménage en horaires décalés… Il n’y a donc pas vraiment de fin, ni de début marquant.
Bref, c’est un film intéressant qui nous plonge dans la vie quotidienne et pleine de galères d’une femme perdue dans un pays dont elle ne comprend pas la langue. Le jeu d’acteur est très bon et Zita Hanrot mérite son César grâce à son naturel et à son investissement dans le film. Avez-vous vu Plan Coeur, sur Netflix ? Perso, j’attends la saison 2 avec impatience !

En plus, Fatima est une histoire vraie.

A recommander chaudement ! Et pour lire ma critique de Mon Roi de Maïwenn, c’est par ici !

Leave a Reply